Poêle à bois automatique

Voici comment tirer le meilleur parti de votre bois de chauffage, économiser de l’argent et protéger la nature grâce à une combustion respectueuse de l’environnement. Qui plus est, d’autres avantages sont à signaler si vous optez pour un poêle en bois automatique.

Les poêles automatiques sont un bon investissement

Un foyer à régulation automatique présente de nombreux avantages. Afin de parvenir à une combustion idéale et respectueuse de l’environnement dans votre poêle, l’alimentation en air doit être régulée très précisément et à de petits intervalles et à chaque fois que vous ajoutez du bois de chauffage. En pratique, la précision d’une manipulation manuelle est presque impossible à assurer. Le centre de technologie et de transport a mené une enquête qui montre comment les propriétaires de poêles utilisent ces dispositifs de chauffage. Lorsqu’on leur demande à quelle fréquence l’alimentation en air est régulée au cours du processus de combustion, il est clair que peu de personnes régulent suffisamment l’air.

Par conséquent, il peut être rentable d’investir dans un foyer où les grilles de ventilation principales peuvent être régulées automatiquement. La régulation automatique est simple et vous fait gagner du temps et de l’argent.

Vous devez juste :

  1. Chauffer correctement le foyer.
  2. Placer le bois de chauffage sec dans la chambre de combustion du poêle
  3. Mettre le poêle en marche.
  4. Profiter des flammes et de la chaleur pendant des heures.

Variantes de poêles automatiques

Il existe différents fabricants de poêles sur le marché qui ont mis au point des dispositifs qui fonctionnent automatiquement. La technologie varie d’in fabricant à un autre. Cependant, vous pouvez distinguer 3 modes de fonctionnement automatique différents. La régulation de l’alimentation en air est contrôlée par le temps, la température ou l’oxygène. Chaque mode a ses avantages et ses inconvénients.

Mode automatique à contrôle temporel

Si l’alimentation en air est programmée pour une durée choisie par l’utilisateur (c’est-à-dire selon un programme prédéfini adapté au foyer), la quantité d’air sera réduite pendant le processus de combustion. Ce système simple ne nécessite pas de puissance et présente l’avantage du montage du système automatique à l’extérieur de la chambre de combustion. Ceci garantie une sécurité de fonctionnement et une facilité de maintenance.

L’inconvénient est que ce mode fonctionnement automatique est adapté à une cheminée conventionnelle. Pour d’autres types de cheminée et combustibles, la boîte automatique doit être réglée.

Mode automatique à température contrôlée

Le mode automatique à température contrôlée présente l’avantage de pouvoir bien chauffer, même si la cheminée ne tire pas de manière optimale. Grâce au système automatique, l’air primaire est insufflé sur une période plus longue, jusqu’à ce que le bois prenne feu et que la température augmente. Cependant, cette méthode n’est pas idéale, car la phase de chauffage est très longue et l’alimentation en air primaire provoque une combustion inappropriée.
Un autre inconvénient est que ce système ne permet l’alimentation en air que dans les dernières étapes de la combustion. En conséquence, les braises brûlent plus rapidement et vous devez ajouter du combustible plus souvent.
Souvent, l’air est régulé par l’ajout d’un ressort bimétallique. Ce ressort se trouve dans la chambre de combustion et ne nécessite pas de puissance. Le placement du « capteur » dans celle-ci complique toutefois la fiabilité, la maintenance et l’entretien (en raison des températures élevées et de la suie).

Mode automatique à commande électronique

Le contrôle électronique de l’alimentation en air en fonction de la température et de l’oxygène de la fumée présente l’avantage d’être plus indépendant du type de la cheminée. Vous bénéficiez également d’un réglage de l’air plus précis (en partie adapté à la température ambiante). Cependant, ce système de régulation nécessite de l’électricité et les poêles qui en sont dotés sont plus chers que les autres. Le placement d’un capteur dans la chambre de combustion complique également la fiabilité, la maintenance du dispositif en raison des températures élevées et de la suie.

Le système automatique Aduro-tronic en attente de brevet

Le feu nécessite le plus d’air possible lorsqu’il brûle. Par conséquent, les volets du foyer doivent rester ouverts. Vous pouvez soit

  • Entrouvrir la porte de la cheminée.
  • Tirez le registre d’air primaire aussi loin que possible et placez la clé Aduro dans la pince.

Si le bois a pris feu, retirez la clé laissez le système se charger du reste.

Mode automatique et rajout de combustible

Activez le mode automatique à chaque ajout de bois dans le foyer. Cela garantit ensuite la fermeture des déflecteurs primaires à la bonne vitesse (après un délai préprogrammé).

La technologie gagne les consommateurs

Afin de tirer le meilleur parti de votre foyer non muni d’un mode de fonctionnement automatique, il faut presque une expertise du processus de combustion. Cela exige également que vous gardiez un œil sur votre cheminée tout le temps, afin que vous puissiez décider quand réguler l’alimentation en air et ajouter le combustible en bois. C’est fastidieux outre la difficulté d’obtenir la même performance de chauffage qu’un foyer à combustion automatique.

Avantages de d’un système de chauffage automatique

  • Une consommation réduite en bois de chauffage. L’alimentation en air précise et correcte assure une combustion idéale et respectueuse de l’environnement.
  • Une facilité de manipulation.
  • Un meilleur confort, car la combustion se déroule de manière uniforme. Cela donne une chaleur plus confortable et uniforme également.
Choix de cheminée : ce que vous devriez prendre en considération
Poêles pour le chauffage